Les examens du sommeil

Pour effectuer vos examens, le centre de médecine du sommeil Cenas est équipé des dernières technologies pour l’exploration et le diagnostic de l’ensemble des troubles du sommeil et de la vigilance : apnées du sommeil, insomnies, hypersomnies, syndrome des jambes sans repos, somnambulisme, etc.

Les examens du sommeil

Pour effectuer vos examens, le centre de médecine du sommeil Cenas est équipé des dernières technologies pour l’exploration et le diagnostic de l’ensemble des troubles du sommeil et de la vigilance : apnées du sommeil, insomnies, hypersomnies, syndrome des jambes sans repos, somnambulisme, etc.

La polysomnographie

Qu’est-ce que c'est ?

La polysomnographie est l’examen de référence le plus complet pour étudier la structure du sommeil et détecter d’éventuels troubles liés à celui-ci. Il enregistre de nombreux paramètres physiologiques comme l’activité cérébrale, l’activité électrique des muscles, les mouvements oculaires, la respiration, l’activité cardiaque et le taux d’oxygène, grâce aux différents capteurs et électrodes.

Cet examen se déroule pendant la nuit au centre du sommeil et, parfois, au cours de la journée suivante (notamment pour les tests d’exploration de la vigilance). Durant l’intégralité de la polysomnographie, la personne est filmée afin de corréler les tracés à l’activité constatée visuellement en temps réel par le technicien du sommeil.

Salle de controle polysomnographie CENAS
CENAS Examen polysomnographie

Les objectifs de la polysomnographie

L’objectif de la polysomnographie est de déterminer la qualité, la quantité et l’organisation du sommeil, et de mettre en évidence d’éventuels troubles comme les apnées ou les mouvements périodiques nocturnes.

Une équipe de techniciens spécialisés et expérimentés surveille en continu le déroulement de l’examen pendant la nuit. L’analyse est par la suite, validée par le médecin spécialiste du sommeil. Ce dernier interprète les résultats dans le contexte de la problématique clinique du patient. Le résumé des résultats et une proposition thérapeutique sont ensuite adressés au médecin prescripteur.

Les examens complémentaires de nuit

Les examens complémentaires, sont pour certains, pratiqués conjointement à la polysomnographie au centre de médecine du sommeil. Cependant, certains tests peuvent également être effectués à domicile. Vous installez alors vous-même votre appareil selon les explications et les recommandations du technicien.

La capnométrie nocturne

La capnométrie (ou capnographie) est utilisée en complément pendant une polysomnographie. Ce test s’effectue pendant la nuit et permet de mesurer le taux de dioxyde de carbone (CO2) contenu dans les gaz respiratoires grâce à un capteur placé sur la face plane du front.

L’oxymétrie nocturne

L’oxymétrie (ou saturométrie) est un enregistrement nocturne qui mesure le taux d’oxygène dans le sang et permet d’en déceler le manque éventuel, symptomatique des apnées du sommeil. L’oxymétrie, réalisée en complément de la polysomnographie, s’effectue au centre. Pratiquée seule, l’oxymétrie s’effectue à domicile grâce à un capteur fixé au bout du doigt.

L’actimétrie

Grâce à un petit bracelet (actimètre) posé sur le poignet, il est possible de déterminer le rythme veille/sommeil du patient sur plusieurs semaines. Le médecin pourra ainsi évaluer d’éventuels décalages de phase, ou encore estimer la quantité de sommeil du patient.

Cet examen est réalisé en ambulatoire au domicile du patient et s’effectue sur un minimum d’une semaine en portant l’appareil 24h sur 24.

La polygraphie ventilatoire

La polygraphie ventilatoire recherche les marqueurs respiratoires et le taux d’oxygène dans le sang du patient au cours de son sommeil. La polygraphie est utile pour confirmer le diagnostic d’un syndrome d’apnées du sommeil.

Cet examen, contrairement à la polysomnographie, s’effectue à domicile. Le patient s’équipe lui-même de deux ceintures (une thoracique et une abdominale) pour enregistrer les mouvements respiratoires, d’un capteur positionné à la base du cou pour enregistrer les sons des ronflements et de la respiration, d’un oxymètre pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang et d’une canule nasale pour capter le flux d’air.

Pour en savoir plus sur l’équipement du polygraphe, cliquez ici.

L’agenda du sommeil

L’agenda du sommeil est un outil d’auto-évaluation qui permet de noter, nuit après nuit, toutes les informations relatives au sommeil (heure du coucher, latence d’endormissement, heure de réveil, réveils nocturnes).
Il permet également aux patients de prendre conscience de leur propre rythme veille/sommeil.

Pour les patients souffrant d’insomnie, l’agenda du sommeil est utile pour :

  • Avoir des renseignements sur la fréquence et la sévérité de l’insomnie
  • Identifier les facteurs associés à une bonne ou une mauvaise nuit de sommeil

Les examens complémentaires de jour

Les tests diurnes (ou de vigilance)

Ces tests permettent de mesurer, en mettant le patient dans des conditions standardisées (pas de bruit, pas de lumière, à température confortable), sa tendance à la somnolence ou, au contraire, sa capacité à résister à l’endormissement. Ainsi, on distingue :

  • Le test itératif (TILE) de latence d’endormissement qui permet de mesurer la gravité de la somnolence pendant la journée. Le test est répété cinq fois dans la journée à deux heures d’intervalle. Le patient est allongé dans son lit et a pour consigne de chercher à s’endormir. Des signes d’endormissements en phase de sommeil paradoxal (rêves) permettent d’alerter sur la présence d’une éventuelle narcolepsie.
  • Le test de maintien de l’éveil (TME) s’effectue dans les mêmes conditions que le TILE mais le patient est assis.Ce test permet de mesurer la capacité du patient à résister à la somnolence. Le TME est répété quatre fois dans la journée à deux heures d’intervalle. Le patient a pour consigne de résister au sommeil.

En savoir plus

Ma nuit au centre

En savoir plus

Les thérapies

En savoir plus