L’hypnose pour traiter les troubles du sommeil

L’hypnose pour traiter les troubles du sommeil

Les insomnies peuvent se traduire de diverses façons : difficultés à s’endormir, réveils nocturnes prolongés ou réveils trop précoces … Souvent liée à l’anxiété, l’insomnie peut à long terme avoir des conséquences importantes sur le bien-être. Pour lutter contre ce trouble du sommeil, de plus en plus de personnes se tournent vers la pratique de l’hypnose.

 

Le fonctionnement de l’insomnie

Il existe plusieurs types d’insomnies :

  • Les insomnies avec des difficultés d’endormissement
  • Les insomnies caractérisées par des réveils nocturnes fréquents et / ou prolongés
  • Les insomnies avec des réveils précoces

Tous les types d’insomnies peuvent raccourcir la durée du sommeil (bien qu’il arrive dans certains cas que celle-ci reste inchangée) ce qui a pour effet de diminuer son effet récupérateur. Même dans les cas où la durée du sommeil n’est que légèrement raccourcie, on observe une fatigue importante la journée qui s’accompagne parfois de difficultés au niveau du fonctionnement sur le plan professionnel, personnel ou émotionnel.

Ces difficultés vont progressivement amener le patient à appréhender la nuit et entraîner la peur de « ne pas arriver à dormir ». C’est un cercle vicieux qui accroît au fur et à mesure l’anxiété du patient au sujet du sommeil. L’hyperactivité intellectuelle autour de l’insomnie ne laisse alors que peu de place au répit ainsi qu’à un sommeil bien mérité.

 

Traiter l’insomnie à la source avec l’hypnose

Si l’hypnose est principalement indiquée en cas de troubles du sommeil liés au stress, ainsi que pour reprogrammer les cycles de sommeil qui se seraient décalés, elle peut également aider à améliorer le sommeil en diminuant les perceptions douloureuses ou les sons dérangeants, en travaillant sur une défocalisation ou un isolement sensoriel.

Après avoir connu des périodes d’insomnies, il est également nécessaire de travailler sur la confiance en sa capacité à s’endormir afin que l’anticipation négative et les peurs atour du sommeil laissent de nouveau place à l’apaisement.

L’hypnose est un état totalement naturel. Guidé par le praticien, la patient va entrer dans un état de conscience modifié qui sera vécu différemment d’une personne à l’ autre. Cet état n’est pas une relaxation mais il donne la sensation de se trouver entre l’éveil et le sommeil tout en restant conscient et en permettant d’accéder plus facilement à l’imaginaire.

Si l’hypnose permet d’aider les patients à retrouver un sommeil de qualité, elle peut aussi permettre de limiter la consommation de somnifères. En effet, la tolérance et la dépendance sont les risques les plus redoutés pour les somnifères, c’est pourquoi ces traitements ne doivent être choisis que de manière temporaire.

Dans le cadre d’un suivi médical, l’hypnose représente donc une alternative naturelle intéressante pour diminuer voire arrêter la prise de somnifères et autres traitements (comme les antidépresseurs à propriétés sédatives) afin de s’endormir plus facilement. Elle peut aussi être utilisée dans le cas d’un sevrage progressif des somnifères hypnotiques en accord avec le médecin traitant.

 

L’auto-hypnose : comment faire ?

Après quelques séances d’hypnose réalisées par un professionnel, il est possible d’apprendre à pratiquer l’auto-hypnose pour continuer son traitement en s’aidant d’enregistrements audio ou en faisant sa propre séance d’hypnose.

Le thérapeute pourra ainsi transmettre différentes techniques d’inductions hypnotiques permettant, notamment grâce à la focalisation et à la visualisation mentale proche de celle utilisée en sophrologie, d’atteindre un état propice à l’endormissement. Visualiser une image agréable, un objet ou un lieu en cherchant à le détailler autant que possible et à en dessiner les contours lentement permet par exemple de calmer le stress en occupant l’esprit, se projeter dans un lieu de bien-être, enclencher des pensées apaisantes, mettre en place des rituels d’endormissement permettent ainsi de prolonger le travail réalisé en séance avec un thérapeute.