Les troubles du rythme circadien

Les troubles du sommeil

Les troubles du rythme circadien

Qu’est-ce que c’est ?

Circadien, du latin circa diem, signifie littéralement « environ un jour ». En médecine, un rythme circadien est un rythme d’approximativement 24h, naturellement présent dans tout organisme vivant qui régule l’alternance entre les états de repos et d’activité.

Chez l’humain, ce rythme est produit par l’horloge interne située dans une partie du cerveau appelée hypothalamus. Sa période correspond à 24.2 h. Ce rythme interne, légèrement plus long que la journée astronomique, doit donc être constamment ajusté.

Pour cela, l’horloge interne se fie à des synchroniseurs ou zeitgebers (« donneurs de temps ») dont le plus puissant est la lumière. Mais il existe d’autres synchroniseurs comme le rythme des repas, l’exercice physique et l’activité sociale.

Le saviez-vous ?

Notre horloge circadienne est composée de 10000 neurones au sein de la structure cérébrale appelée hypothalamus.

Les troubles du rythme veille-sommeil

Un trouble du rythme circadien correspond à une désynchronisation du rythme veille-sommeil par rapport à l’environnement externe. On distingue plusieurs types de troubles du rythme veille-sommeil :

Le retard de phase

La personne s’endort et se réveille naturellement assez tardivement par rapport à l’horaire conventionnel. Un décalage du rythme est présent physiologiquement chez l’adolescent et peut être accentué par l’utilisation des écrans le soir.

L’avance de phase

La personne s’endort et se réveille plus tôt que la moyenne : vers 19-20h voire moins avec un réveil entre 2 heures et 4 heures du matin. Cette tendance à l’avance de phase est physiologique chez les personnes âgées.

Le rythme irrégulier

La personne a un sommeil morcelé en au moins trois épisodes courts et irréguliers. A ne pas confondre avec le besoin de sieste qui peut être le signe d’un sommeil non-récupérateur.

Le rythme en libre cours

Le sommeil se décale chaque jour de plusieurs dizaines de minutes. Le plus souvent, ce trouble est lié à la vie en faible intensité lumineuse ou à la cécité.

Le travail posté

Les horaires de travail fortement décalés ou irréguliers (par exemple le 3x8) sont peu compatibles avec notre horloge biologique et cela peut entrainer des troubles du rythme spécifiques avec un risque accru d’accidents du travail ou de la route sur le trajet domicile-travail.

Le jet-lag

Il est lié au décalage horaire subi lors de voyages long-courriers. Le rythme « fabriqué » par l’horloge interne ne correspond alors plus aux signaux extérieurs jour-nuit.

Les conséquences des troubles du rythme circadien

Les patients souffrant de troubles du rythme circadien se plaignent le plus souvent d’insomnies, d’une somnolence diurne excessive, d’un sommeil non-récupérateur, de troubles de l’humeur ou encore de difficultés de concentration. La personne ne dort pas au bon moment et ressent une grande gêne, en particulier lorsqu’elle doit s’astreindre à des horaires précis.

Télécharger la brochure

En savoir plus

L’agenda du sommeil

En savoir plus

L’insomnie

En savoir plus