L’appareillage CPAP

La CPAP (Continuous Positive Airway Pressure) ou PPC en français (Pression Positive Continue) est une machine de respiration assistée, indiquée dans le traitement des apnées du sommeil.

Fonctionnement d’une CPAP

Appareillage CPAP

La machine est composée de deux éléments : le générateur d’air, et le masque buccal et nasal, nasal seul ou narinaire. Le générateur envoie de l’air dans le masque via un tuyau, ce qui permet un maintien ouvert des voies aériennes par la pression de l’air. Cette pression continue empêche l’affaissement du pharynx, et évite donc les pauses prolongées et répétées de la respiration, symptomatiques des apnées du sommeil. De plus, elle augmente le volume d’air dans les poumons pour une bonne oxygénation. Les machines les plus récentes sont équipées de cartes mémoires servant à enregistrer les données accumulées pendant les périodes d’utilisation et ainsi d’optimiser les réglages pour une utilisation adaptée aux besoins du patient.

Bénéfices de l’utilisation d’un appareil CPAP

Si l’observance thérapeutique est respectée (4 heures d’utilisation chaque nuit) (1), la disparition des apnées nocturnes permet une amélioration considérable et le plus souvent immédiate de la qualité du sommeil. Son utilisation évite les micro-réveils et donc une grande fatigue au réveil et pendant la journée. Plus globalement, l’utilisation de la CPAP permet une amélioration de la qualité de vie.

Au delà d’un quotidien nettement amélioré, le traitement par pression positive permet un abaissement de la tension chez les hypertendus (2).

Le suivi des patients équipés au centre Cenas

Le suivi des patients équipés est assuré par les techniciens et infirmières du Cenas ainsi que par les équipes des médecins correspondants.
Durant toute la durée du traitement, l’équipe du centre se tient à votre disposition, sur rendez-vous pour tous les réglages de la machine, ainsi que pour les réparations voir le remplacement des appareils.

Quand un appareillage vous est prescrit, un premier rendez-vous vous permettra de recevoir tous les éléments nécessaires et de prendre en main le fonctionnement de la CPAP.

Ensuite vous pourrez revenir pour des réglages, pour renouveler des éléments ou pour faire réviser l’appareil.

Contre-indications et effets secondaires

L’utilisation de la CPAP peut dans certains cas engendrer des effets secondaires ou nécessiter des réglages. L’adjonction d’un humidificateur permet par exemple d’éviter l’assèchement des muqueuses respiratoires. En cas de gêne, nous vous recommandons de prendre contact avec votre médecin traitant qui saura vous apporter la réponse la plus adaptée.

Le saviez-vous ?

C’est en Australie, en 1981, que le Dr Colin Sullivan invente la première CPAP, en assemblant entre autres des tuyaux d’aspirateurs et un masque de plongée. Il met ainsi au point le premier traitement non invasif à la trachéotomie pour le traitement du syndrome d’apnées du sommeil.

Mise à jour : 2019-12-18