Les thérapies

L’orthèse d’avancée mandibulaire

Qu'est-ce que c'est ?

En collaboration étroite avec des spécialistes de l’Hôpital de la Tour, le centre de médecine du sommeil Cenas peut vous proposer le traitement par orthèse d’avancée mandibulaire.

L’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM), est un dispositif buccal, non-invasif et sur mesure, qui permet de maintenir la mâchoire inférieure en position avancée, pendant le sommeil, afin de faciliter le passage de l’air dans les voies aériennes supérieures.

Il est indiqué chez les patients présentant un SAOS syndrome d’apnée obstructive du sommeil légère à modérer ou en cas de ronflement, il peut se présenter comme une alternative efficace à la PPC (lien cpap).

Pour les personnes souffrant d’apnées du sommeil, lorsque qu’ils dorment, les muscles de la langue et de la gorge se relâchent, l’air inspiré à travers les voies aériennes supérieures passe difficilement (hypopnée) ou plus du tout (apnée).

En avançant la mâchoire inférieure, l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) ouvre les voies au niveau du pharynx afin que l’obstruction diminue. Cela permet d’augmenter l’espace à l’arrière de la gorge.

Efficacité du traitement

L’orthèse d’avancée mandibulaire peut être réglée graduellement jusqu’à améliorer l’efficacité. Elle peut-être un traitement efficace du SAHOS et permet de réduire sensiblement le nombre d’apnées du sommeil, le ronflement mais également d’améliorer la qualité du sommeil.

Cet appareil n’est pas adapté en cas de problème dentaire.

Efficacité du traitement

L’orthèse d’avancée mandibulaire peut être réglée graduellement jusqu’à améliorer l’efficacité. Elle peut-être un traitement efficace du SAHOS et permet de réduire sensiblement le nombre d’apnées du sommeil, le ronflement mais également d’améliorer la qualité du sommeil.

Cet appareil n’est pas adapté en cas de problème dentaire.

Effets indésirables

L’OAM cause essentiellement des inconforts tels que l’hyper salivation, la sécheresse buccale, les douleurs dentaires ou des mâchoires. Ces inconforts sont le plus souvent mineurs et transitoires.

À long terme, ce traitement peut provoquer des modifications orthodontiques, et nécessite de consulter régulièrement le spécialiste qui a prescrit le traitement (chirurgien maxillo-facial, orl, dentiste…).

En savoir plus

Les thérapies

En savoir plus

Informations pratiques

En savoir plus