Les thérapies

La nutrition du sommeil

La nutrition et le sommeil sont étroitement liés

Le sommeil et la nutrition sont étroitement liés par de multiples facteurs. Un sommeil insuffisant, en durée et/ou en qualité, constitue un facteur de risque d’obésité et de diabète, au même titre qu’une alimentation et une activité physique inappropriée.

En collaboration étroite avec les spécialistes du centre de médecine intégrative Efficium, le centre de médecine du sommeil Cenas vous propose une approche 360° du traitement des troubles du sommeil.

Surpoids et troubles respiratoires du sommeil

Le risque de SAOS augmente avec le poids, notamment parce que l’excès de graisses au niveau des voies aériennes supérieures (cou, langue et pharynx) entraine un rétrécissement des voies respiratoires qui vont s’obstruer pendant le sommeil et provoquer une diminution voire une interruption du débit d’air.

Adopter de bonnes habitudes alimentaires et perdre du poids, n’est généralement pas suffisants pour éliminer totalement les apnées, cela peut néanmoins permettre de les atténuer. Conjointement à la perte de poids, un traitement par pression positive continue peut-être mis en place.

La réduction pondérale permet de réduire la sévérité du SAOS

Une fois le traitement de l’apnée du sommeil mis en place, il est souvent plus facile de perdre du poids. La qualité de sommeil s’améliore et les mécanismes de la faim ne sont plus perturbés. La fatigue et la somnolence dans la journée disparaissent peu à peu ce qui peut être un facteur facilitant l’activité physique donc la perte de poids

Dans certains cas, il est possible que certaines personnes puissent se passer d’un appareillage CPAP après la perte de poids.

La réduction pondérale permet de réduire la sévérité du SAOS

Une fois le traitement de l’apnée du sommeil mis en place, il est souvent plus facile de perdre du poids. La qualité de sommeil s’améliore et les mécanismes de la faim ne sont plus perturbés. La fatigue et la somnolence dans la journée disparaissent peu à peu ce qui peut être un facteur facilitant l’activité physique, donc la perte de poids

Dans certains cas, il est possible que certaines personnes puissent se passer d’un appareillage CPAP après la perte de poids.

Quels sont les mécanismes ?

D’un point de vue physiologique, le manque de sommeil augmente l’appétit et la sensation de faim. Deux hormones régulent notre appétit : la leptine et la ghréline.

  • La leptine, produite par nos cellules adipeuses, induit notre sensation de satiété et augmente nos dépenses énergétiques, or lorsque l’on manque de sommeil, sa production est fortement diminuée.
  • A l’inverse, la ghréline, synthétisée par l’estomac, stimule notre appétit et réduit notre dépense physique. Et bien sûr, une privation de sommeil augmente sa production et entraine une prise de poids.

En savoir plus

Le centre Efficium

En savoir plus

Prendre rendez-vous

En savoir plus