Les apnées du sommeil

Les troubles du sommeil

Les apnées du sommeil

Qu'est-ce que c'est ?

Les apnées du sommeil se caractérisent par des arrêts respiratoires de plus de 10 secondes durant le sommeil. Dans de rares cas, ces arrêts peuvent même dépasser une minute. A partir de 5 apnées par heure de sommeil, on parle de syndrome d’apnées du sommeil.

Cette pathologie très fréquente toucherait, selon l’étude Hypnolaus , réalisée en Suisse, 49 % des hommes et 23 % des femmes de plus de 40 ans.
Pourtant, par méconnaissance des symptômes, beaucoup de ces patients ne sont ni diagnostiqués ni traités.

Les différents types d'apnées du sommeil

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS)

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) est une pathologie respiratoire du sommeil caractérisée par une obstruction partielle (hypopnée) ou complète (apnée) pendant au moins 10 secondes des voies aériennes supérieures provoquant des chutes répétées du taux d’oxygène. Malgré cette obstruction, l’effort respiratoire fourni par les poumons est maintenu.

Le syndrome d’apnées centrales du sommeil (SACS)

Le syndrome d’apnées centrales du sommeil (SACS) est une pathologie respiratoire du sommeil caractérisée par un dysfonctionnement de la commande nerveuse qui ne demande plus d’effort respiratoire aux muscles responsables de l’inspiration. Ce trouble induit ainsi des épisodes d’apnées et/ou hypopnées centrales. Il est fréquent que les patients atteints d’apnées centrales présentent aussi des apnées obstructives.

Les conséquences

Outre la fatigue, la somnolence diurne et les troubles de la mémoire que peuvent engendrer les apnées du sommeil, les conséquences en termes de santé et de qualité de vie ne doivent pas être sous-estimées.

Les personnes atteintes d’un syndrome d’apnées du sommeil présentent souvent une somnolence diurne excessive avec par conséquent un risque accru d’accidents. La qualité de vie s’en ressent également parfois de manière très importante : mauvaises performances au travail, irritabilité, dégradation des relations sociales, troubles de la fonction sexuelle…

Par ailleurs, il a été démontré que le syndrome d’apnées du sommeil présente un facteur de risque de développer des pathologies cardiovasculaires comme une hypertension artérielle, des accidents vasculaires cérébraux ou des troubles du rythme cardiaque.

Le syndrome d’apnées du sommeil représente également un facteur de risque dans l’aggravation des douleurs, de la dépression et des maladies inflammatoires ainsi que dans la prise de poids (lien page nutrition et sommeil) et le développement d’un diabète de type 2.

Les symptômes qui peuvent vous alerter

  • Sensation d’un sommeil non réparateur
  • Fatigue
  • Somnolence diurne excessive

Mais aussi...

Ces symptômes doivent toujours nous alerter sur la présence d’un trouble du sommeil. Le syndrome d’apnées du sommeil n’échappe pas à la règle.

Toutefois, d’autres signes très marqués sont en faveur d’un syndrome d’apnées du sommeil : ronflements quotidiens, pauses respiratoires pendant le sommeil (souvent perçus par l’entourage), transpiration nocturne excessive, bouche sèche et soif nocturne, céphalées matinales, besoin d’uriner plusieurs fois pendant la nuit, baisse de libido.

Télécharger la brochure

En savoir plus

La polysomnographie

En savoir plus

Traitement des apnées du sommeil

En savoir plus