Apnées du sommeil : le diagnostic

Déroulement d'une nuit au centre

Comment repérer les apnées du sommeil ? Sur quels symptômes s’appuyer ? Pour le savoir, les médecins ont un large éventail d’outils, allant de la simple observation par le conjoint à un enregistrement en centre du sommeil (polysomnographie), en passant par des questionnaires ou tests spécifiques. Cenas vous propose ici une liste des différentes méthodes de diagnostic.

Observations par le conjoint

Les proches peuvent être d’une grande aide pour détecter certains symptômes comme le ronflement ou les arrêts respiratoires. En effet, les personnes qui souffrent d’apnées du sommeil ne s’en rendent souvent pas compte. Les informations données par le conjoint/la conjointe sont donc précieuses. Pour apporter des éléments plus tangibles au médecin, le conjoint peut filmer la scène grâce à son téléphone. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès de votre médecin généraliste ou auprès de spécialistes du sommeil.

Consultation du sommeil

La consultation est souvent la première étape avant d’envisager des examens. Au-delà des conseils d’un médecin généraliste, votre situation peut nécessiter l’avis d’un spécialiste du sommeil. En Suisse, la plupart des spécialistes du sommeil sont à l’origine neurologues, pneumologues, ORL ou psychiatres. Le spécialiste consulté demandera, si nécessaire, les examens appropriés en centre du sommeil.

Examen en centre de sommeil : la polysomnographie

La polysomnographie est un enregistrement du sommeil qui a pour objectif de mettre en évidence un ou plusieurs troubles du sommeil comme les apnées du sommeil ou les mouvements périodiques nocturnes. Cet examen se déroule en centre du sommeil pendant toute la nuit et parfois au cours de la journée suivante (notamment pour les tests d’exploration de la vigilance). La polysomnographie est un examen très complet qui enregistre l’activité cardiaque, l’activité cérébrale, l’activité électrique des muscles, les mouvements oculaires, la respiration et la circulation sanguine. La personne est également filmée et enregistrée durant l’examen afin d’établir des liens entre les tracés et l’activité visuelle.

Lire « Le sommeil » page 113 du Dr Haba Rubio

Tests complémentaires

Dans certains cas, des examens complémentaires à la polysomnographie sont demandés. Ils peuvent être pratiqués en centre du sommeil ou à domicile :

EVALUEZ EN LIGNE VOS RISQUES DE FAIRE DES APNÉES DU SOMMEIL

Grâce à ce test médicalement approuvé, évaluez en quelques minutes votre niveau de risque d’apnée du sommeil. Ce test ne permet pas à lui seul d’établir un diagnostic mais peut orienter la recherche de pathologie. Il s’agit de répondre à quelques questions relatives à votre situation, votre santé, la fatigue diurne ressentie et les éventuels ronflements.