Apnées du sommeil – Causes et profils à risques

profils à risque apnées du sommeil

Le syndrome d’apnées du sommeil (SAS) touche environ 4% des hommes et 2% des femmes d’âge moyen (environ 150’000 personnes en Suisse) mais beaucoup de ces patients ne sont ni diagnostiqués ni traités par manque d’informations. Cenas vous propose ici un zoom sur les causes et les facteurs aggravants d’apnées du sommeil.

Les causes principales d’apnées du sommeil

Les apnées du sommeil sont dues, le plus souvent, à l’obstruction des voies respiratoires. Certaines personnes sont plus sensibles aux apnées du sommeil que d’autres :

–    Âge : le SAS survient deux à trois fois plus souvent chez les personnes de plus de 65 ans.
–    Sexe : les hommes sont deux à trois fois plus touchés que les femmes.
–    L’hérédité : une personne dont un parent proche est atteint d’apnées du sommeil a 2 à 4 fois plus de risques d’en être atteint également.
–    La circonférence du cou : Plus le cou est large, plus le risque d’apnée est élevé. Chez les hommes la circonférence ne doit dépasser les 43 cm et chez la femme les 40 cm.

Les facteurs aggravant d’apnées du sommeil

Lorsque l’on souffre d’apnée du sommeil, il faut tout d’abord essayer de ne pas aggraver la maladie. L’hygiène de vie à son importance dans son traitement et contribue à améliorer le confort de la personne. L’obstruction des voies aériennes peut aussi être favorisée par certains facteurs de risques :

–    La consommation d’alcool et de certains médicaments : le passage de l’air à travers la gorge est diminué par ces substances car elles entrainent un relâchement des muscles
–    Le tabagisme : les fumeurs sont 2.5 fois plus susceptibles de souffrir d’apnées du sommeil.
–    Les obstructions nasales : elles augmentent les difficultés du passage de l’air.
–    La position dorsale : dormir sur le dos est la position qui favorise le plus les syndromes d’apnée du sommeil.

Certes ils ne suffisent pas à eux seuls à faire disparaitre les apnées et il faut y associer un traitement spécifique visant à supprimer les événements respiratoires. Un dépistage précoce de l’apnée du sommeil permet de développer une stratégie afin de stabiliser ou si possible de diminuer les apnées du sommeil par des recommandations et des mesures appropriées.

Apnées du sommeil : Faites le test !

Découvrez le questionnaire de Berlin, créé pour évaluer les risques d’apnées du sommeil.