Chirurgie de la sphère ORL

L’uvulo-palato-pharyngo-plastie contre les ronflements

Sous anesthésie générale, cette opération consiste en l’ablation de la luette, d’une partie du palais mou, parfois des polypes nasaux et des amygdales dans le but de dégager les voies respiratoires.

Elle se révèle très efficace pour éliminer les ronflements, mais connait cependant un succès limité dans le traitement des apnées.

En plus d’être douloureuse, l’opération a pour effet un assèchement irrémédiable de la gorge.

Contre-indications, effets secondaires, risques et complications

L’uvulo-palato-pharyngo-plastie présente des suites opératoires très douloureuses, parfois hémorragiques avec des troubles de la déglutition et de la phonation, ainsi que régurgitations nasales. Elle peut aussi conduire à une sténose pharyngée.
Cette chirurgie est bien sûr contrindiquée aux personnes ne pouvant pas subir d’anesthésie générale et il est important d’étudier les contre-indications au cas par cas.

L’amygdalectomie et l’adénoïdectomie

Cette opération sous anesthésie générale consiste en l’ablation des amygdales et des adénoïdes.

Elle est très souvent préconisée chez l’enfant souffrant d’apnées du sommeil.

En effet, les apnées nocturnes chez l’enfant sont fréquemment causées par des amygdales ou des adénoïdes trop développées. Grâce à cette opération, l’enfant retrouve en général un sommeil normal, mais il peut arriver que les cas les plus sévères nécessitent l’installation d’un appareil de ventilation.

Cette chirurgie est également pratiquée chez l’adulte pour maximiser la tolérance du traitement par pression positive.

Contre-indications, effets secondaires, risques et complications

Les complications les plus fréquentes sont des pharyngites infectieuses, des pneumopathies postopératoire.
Cette opération présente des risques d’hémorragies postopératoires qu’il est nécessaire de réopérer dans 0.5% des cas.
Le recours à une transfusion en urgence est rare.
Cette chirurgie est bien sûr contrindiquée aux personnes ne pouvant pas subir d’anesthésie générale et il est important d’étudier les contre-indications au cas par cas.

Dernière mise à jour : 02-04-15